728 x 90

Avant la Coupe Davis, rencontre avec Judy Murray

A l’occasion de la finale de la Coupe Davis entre la Grande-Bretagne et la Belgique, notre partenaire CNN a rendu visite à Judy Murray, coach britannique et mère d’Andy et Jamie Murray chez elle, en Ecosse dans le cadre de son émission « Open Court ». L’ancienne coach d’Andy se livre sur la relation entre ses deux fils et leur rapport au tennis.

Capture Judy Murray - CNN Open Court

C’est sans doute la maman la plus célèbre du tennis. Judy Murray est coach de l’équipe britannique de Fed Cup, mais elle est aussi la mère d’Andy et de Jamie, qui vont défendre les couleurs de la Grande-Bretagne dans quelques jours, lors de la finale de la Coupe Davis face à la Belgique. Qui de mieux qu’elle pour parler du numéro trois mondial et de son frère, joueur particulièrement doué pour le double ? C’est en Ecosse, à Dunblane, le fief des Murray, que Judy a recu Pat Cash, dans le cadre de l’émission « Open Court » de notre partenaire CNN International. Une interview exclusive, en anglais, mais dont vous pouvez retrouver la retranscription en français sous le player.

L’amour des frères Murray pour le tennis leur a été transmis par leur mère, Judy Murray, qui les a coachés dès leur plus jeune âge. Désormais, pour la Fédération britannique de tennis, elle s’occupe d’un nouveau programme, dont l’objectif est d’amener les jeunes enfants à jouer au tennis et nous l’avons retrouvé à Edimbourg. Avant le début du cours, elle nous révèle le secret d’élever non pas un mais DEUX joueurs de tennis professionnel.

Judy Murray

Enfants, ils étaient des frères comme les autres. Ils rivalisaient toujours l’un avec l’autre, il ne se passait pas une demi-heure sans qu’ils ne se chamaillent. L’esprit compétiteur d’Andy a certainement été nourri par le fait d’avoir un grand frère plus grand que lui et meilleur que lui pendant toute la période où il a été formé.

Le souvenir qui me vient souvent en tête, c’est cette fois où ils avaient joué l’un contre l’autre lors d’un tournoi de tennis. Andy avait battu Jamie dans la finale de ce championnat pour les moins de 12 ans. Ils ont commencé à se battre à l’arrière du minibus. Du sang coulait et j’ai du stopper le bus. On a du emmener Andy faire une piqûre anti-tétanos car son ongle était cassé, mais cela montre qu’il faut toujours rester humble et ne jamais se vanter de battre quelqu’un, en particulier son frère (rires).

Lorsqu’ils étaient très petits, ils pratiquaient chaque sport sous le soleil. Andy était aussi doué en football qu’en tennis. Il a du faire un choix. Jamie avait un handicap 3 en golf à 15 ou 16 ans donc le tennis n’était pas son seul sport. Lorsqu’ils étaient jeunes, j’étais vendeuse, je n’étais pas coach de tennis. Puis, je me suis lancé dans le coaching. J’aimais ce sport et j’ai appris sur le tas.

—-

Désormais, Judy ne coache plus ses fils. Elle est occupée à parcourir le pays avec l’espoir d’inspirer la prochaine génération avec sa campagne « Miss Hits ».

Judy Murray

Voici donc un cours « Miss Hits » qui est un programme fun de découverte du tennis pour des filles de 5 à 8 ans. C’est comme si vous alliez à une fête dédiée au tennis avec vos amis. Nous avons un gros problème dans ce pays, c’est que nous n’amenons pas assez de petites filles vers le sport. Nous sommes en concurrence avec toutes sortes de sports. Les pom-pom girls et tous les types de danses. Alors, nous avons du créer un programme qui rende le tennis plus attrayant.

Pat Cash

Et on dirait qu’elles sont toutes amies. On dirait des amis qui s’amusent ensemble.

Judy Murray

C’est la clé du succès. Lorsque nous avons fait des recherches, nous avons constaté que les filles aiment être avec leurs amis. Et souvent, dans les cours de tennis, lorsque vous commencez, il y a un mix de filles et de garçons. Et les garçons ont par nature tendance à être plus robustes, plus physiques, plus compétiteurs. Donc lorsque nous nous sommes demandé pourquoi les filles n’aiment pas le tennis, le fait de devoir jouer avec les garçons est arrivé en premier. Alors, nous avons crée des activités dédiées aux filles.

—-

La clé est de s’amuser et de tomber amoureux de notre sport. Le parcours d’un tennisman professionnel débute très tôt. Les frères Murray ont déménagé à l’étranger pour s’entraîner à plein temps à l’âge de 15 ans. Tandis qu’Andy en est venu à remporter deux titres du Grand Chelem, Jamie est l’un des meilleurs joueurs de double au monde mais il ne jouit pas de la même attention.

Judy Murray

Jamie n’est pas jaloux. Evidemment, le double n’attire pas autant, mais il n’est pas intéressé par le fait d’être sous les projecteurs. Il est sans aucun doute le fan numéro un d’Andy. Il est toujours ravi pour son frère.Ce sont les seules personnes que je connaisse qui puissent dire à l’autre ce qu’ils pensent. Peu de gens ont la possibilité de le faire. En particulier connaissant le caractère d’Andy.

Les frères ont désormais les yeux rivés sur la plus grande compétition de tennis par équipe.

Pat Cash

Pourquoi est-ce que jouer pour la Grande-Bretagne est si important pour Andy ?

Judy Murray

Gagner la Coupe Davis pour la Grande-Bretagne est un gros objectif pour lui cette année et vous pouvez voir que lorsqu’il est vraiment déterminé…il a ce côté Braveheart en lui qui se réveille. S’il ne remporte pas ses matches, on ne remporte pas le point, c’est aussi simple que ça.

Lorsque je les regarde jouer en double, c’est vraiment un moment émouvant pour moi. C’est assez dingue de voir vos enfants jouer ensemble pour leur pays. Toute la famille va assister à la rencontre. C’est un moment spécial pour les Murray car les deux disputent la rencontre et cela pourrait devenir un moment historique. C’est un gros, gros moment de leur vie qui va se jouer. Nous serons assis parmi les supporters britanniques et nous serons aussi bruyants que possible.

Traduction par Assia Hamdi

1 commentaire