728 x 90

On a testé pour vous…le premier week-end de la Coupe Rogers

Cette année, c’est Montréal qui accueille la Coupe Rogers. Avant le début de la grande messe canadienne de la balle jaune, les supporters peuvent flâner dans le parc du stade, guetter les stars du tennis mondial, et participer à des évènements familiaux.

DSCN1126

Le premier vendredi de la Coupe Rogers, les qualifications n’ont pas encore commencé. Les familles souhaitent un bon blockbuster de l’été et ca tombe bien, Rafael Nadal est en ville et tape la balle sur le court central avec l’inusable Tommy Robredo. Séance intense et petit set d’entrainement, Rafa jongle au pied avec la balle de tennis. Assez pour enthousiasmer les spectateurs qui lancent un : “Hala Madrid”, vite rabroué par une dame bien pointilleuse : “Il est de Majorque”. Sa voisine de derrière, en revanche, n’est pas emballée par l’adresse de l’Espagnol : “ Ca fait deux heures, on peut y aller, on en a eu pour notre argent !” En effet madame, ce vendredi, c’était gratuit.

Les vedettes se préparent

Sur les courts adjacents, Gilles Simon et Gaël Monfils échangent respectivement contre Dudi Sela et Bernard Tomic. Gaël, en décontraction, tente des amorties de revers à l’aveugle. Simon n’impressionne guère un homme à l’arrière : “Je joue comme lui, mais pas sur tous les points”.

Crédits : Alexis Gacon

Crédits : Alexis Gacon

Samedi, les coups de raquette de l’idole nationale Milos Raonic sont scrutés, contre Djokovic, serein et souriant tandis que les joueurs moins bien classés commencent à batailler pour accéder au tableau final. Au menu, entre autres, un formidable Mahut-Gulbis qui a tenu ses promesses.

DSCN0955

Une poutine à huit dollars plus tard (un peu cher, n’est-ce pas ?)…et nous voilà rassasiés de tennis. Allons jeter un oeil à une petite foule massée autour d’un animateur : un tennis-volley s’y pratique sur une pelouse. A grand renfort de jokes dans les deux langues, un animateur s’époumone pour enthousiasmer l’auditoire sur les échanges entre les deux Canadiens Frank Dancevic et Philip Bester. “You are too slow Frank”, lance l’homme au micro.

Crédits : Alexis Gacon

Crédits : Alexis Gacon

Un divertissement familial

Nombre d’animations sont en place dans les allées jouxtant le stade Uniprix pour ce premier week-end. En plus des classiques tests de vitesse au service, une foule de stands promotionnels distribuent des yogourts glacés et un match de hockey est organisé entre des joueurs de l’équipe locale, les Canadiens de Montréal, sur le second plus important court du complexe. Le dimanche sur ce même terrain, Gaël Monfils et d’autres joueurs du circuit affrontent l’équipe montréalaise de soccer, l’Impact de Montréal.

Crédits : Alexis Gacon

Crédits : Alexis Gacon

La mascotte du tournoi, Smash, un brin poussiéreuse, se prend deux fois les pieds dans le tapis en faisant son tour d’honneur. Même si c’était bien camouflé, le gag était involontaire. Il est peut être temps de changer de mascotte…ou de trouver un costume avec des jambes moins larges.

Voiturette Coupe Rogers 2015 - AG

Le soleil commence à décliner, il est temps de reprendre le métro. Un peu lointain, l’un des employés du stade nous propose un lift en voiturette de golf jusqu’au métro à travers le parc du stade Jarry, décoré d’une belle fontaine et d’un petit lac. L’occasion de découvrir la vraie vie d’un pilote : “ Le plus dur, c’est d’éviter les écureuils avec la voiturette ”. En effet, ils sont nombreux à squatter le parc. Comme les fans de tennis et toute l’équipe du tournoi. Pour l’instant, nous voici à bon port…et les vraies hostilités commencent ce lundi.