728 x 90

Pourquoi la FFT vend les demi-finales de Roland-Garros 2017 à l’unité

Si cette année vous voulez assister aux demi-finales messieurs de Roland-Garros 2017, vous aurez une petite surprise en réservant vos places. Un billet non pas pour une journée…mais pour une demie. La fédération s’explique.

Jean Gachassin et Gael Monfils à Roland-Garros 2013 - CC Yann Caradec

Jean Gachassin et Gael Monfils à Roland-Garros 2013 – CC Yann Caradec

Nous sommes à la fin janvier. L’amateur de tennis fait un petit tour sur le site de la billetterie de Roland-Garros 2017. Le but ? Surveiller la mise en vente des précieux sésames.

Les billets tant désirés ne sont pas encore disponibles, mais comme chaque année, sur le site dédié, on peut déjà avoir des informations comme les modalités en fonction du public auquel on appartient (licenciés, grand public…) et selon les offres auxquelles on veut souscrire (groupes, clubs…).

Le tarif ne cesse d’augmenter à chaque nouvelle édition. Alors, sur Lignes de fond, on a eu envie de savoir quels seraient les prix des billets à l’unité pour Roland-Garros 2017 pour le grand public et si on allait devoir demander un petit effort à notre banquier. Une fois sur le site, on clique donc sur le détail des offres puis on choisit l’offre « BILLETS SIMPLES ».

D’habitude, lorsqu’on réserve un billet pour Roland-Garros (court principal + annexes), on sélectionne la journée ainsi que le court principal. Au choix, le court Suzanne-Lenglen ou le court Philippe-Chatrier. Ce billet pour une journée et pour un court principal donne donc accès à tous les matches sur ce court ainsi qu’à des matches sur les courts annexes.

Pour Roland-Garros 2017, la Fédération française de tennis a conservé ce système pour chaque journée du tournoi. Sauf pour une. Et oui, dans la grille tarifaire, il y a un petit changement pour la journée des demi-finales messieurs. Regardez bien.

Capture FFT billets 2016 RG

Ah oui, ça surprend un peu, oui.

Un billet…pour une seule demi-finale

Prenons un exemple : vous avez l’habitude de prendre vos billets pour les demi-finales messieurs ? Cette année, un billet ne vous donnera accès qu’à une seule demi-finale. Et une fois terminée, vous devrez sortir du court Philippe-Chatrier. Si vous prenez un billet pour les deux demi-finales messieurs de Roland-Garros 2017, vous débourserez 230 euros. L’an dernier, pour la même épreuve, cela vous coûtait 200 euros. Et l’année précédente, 190 euros. Le prix n’a donc pas été multiplié par deux. S’offrir une place pour Roland-Garros est de plus en plus coûteux. Mais la vraie question que pose cette opération est l’augmentation de 30 euros pour la même épreuve et la même catégorie.

Evolution tarif billets RG 2017

Trente euros d’augmentation en un an

Depuis 2014, année jusqu’à laquelle nous sommes remontés, il n’y avait pas eu telle croissance. La plus forte hausse datait de 2015. Le billet pour les demi-finales messieurs en catégorie 1 était alors passé de 164 à 190 euros, soit 26 euros de plus. « Il faut une raison pour augmenter le prix d’une prestation », indique Lionel Maltese, maître de conférences à l’université Aix-Marseille et consultant en marketing sportif. Or, en un an, le pouvoir d’achat n’a pas augmenté et les joueurs sont les mêmes. On s’interroge donc sur ce que Roland-Garros 2017 apporte en plus. » Contactée par nos soins, la Fédération répond que les prestations sont « les mêmes » par rapport à l’an dernier. L’instance décrit cette augmentation comme « cohérente » par rapport à la grille tarifaire et se justifie par « des frais de gestion supplémentaires dus aux deux billetteries pour le même tour » et par « des primes d’assurance qui augmentent ».

Pourquoi avoir choisi les demi-finales ?

Sur la page d’accueil, la Fédération française de tennis a intégré un encart « nouveauté 2017 : demi-finale messieurs ». L’objectif indiqué est de donner accès aux demi-finales à deux fois plus de personnes avec une ouverture à 10 heures et « la possibilité d’aller sur les courts annexes ». Au fond, le bénéfice pour la FFT serait le même que si la Fédération avait choisi le format classique « une journée, deux demi-finales », qui aurait coûté 230 euros. Alors pourquoi avoir choisi cette journée plutôt qu’une autre ? « Les demi-finales sont la journée la plus demandée sur l’ensemble du tournoi, nous répond la FFT. L’idée était que chacun ait la possibilité d’accéder aux demies messieurs, d’ou la vente au match. » Pour cette première tentative, la FFT explique aussi avoir fait le pari des demies messieurs car c’est « le dernier jour du tournoi » où cette opération est réalisable. « Si ça fonctionne, il y aura deux fois plus de billets vendus », justifie t-elle.

Demi-finale messieurs - encadré FFT

L’objectif assumé : avoir « un stade plein » 

Lionel Maltese « ne voit pas comment cette double session pourrait être profitable. Selon l’économiste, si la Fédération voulait permettre à plus de personnes d’accéder au tournoi, ce n’était pas la bonne méthode. « Pour les demi-finales ou la finale, le coeur de cible est le super fan de tennis. Ce dernier ne viendra pas pour voir un seul match mais plusieurs. En effet, ce sont des prestations rares. Ce n’est pas sur ces sessions que l’on vient découvrir le tennis. » Recontactée, la FFT confirme qu’il sera possible de réserver un billet pour la première demi-finale, puis un second pour la deuxième.

Ce choix est en tout cas assumé par la Fédération, qui vise « le grand public » avec cette opération. L’instance du tennis français justifie son choix par l’exemple d’autres tournois du Grand Chelem. En premier l’Australian Open, « qui vient de se terminer », et qui proposait « deux sessions à chaque fois ». Si la Fédération admet être en phase de test, elle espère que son initiative répondra à une critique souvent faite par les observateurs du tennis pendant Roland-Garros. « L’objectif est d’avoir un stade plein dès le début d’après-midi. »