728 x 90



  • Et sinon, on fait quoi quand il pleut à Roland-Garros ?

    Et sinon, on fait quoi quand il pleut à Roland-Garros ?

    Dimanche, la pluie a joué les trouble-fête à Roland-Garros. Six matches interrompus et 16 matches reportés. Mais alors…comment passe t-on le temps à Roland-Garros lorsqu’il fait un temps de chien ?  C’est le premier jour de Roland-Garros. Terre battue, balles jaunes, juges de ligne…tout est prêt pour le spectacle. Mais la star de ce dimanche, ce ne

  • A la rencontre de Stéphane Trudel, statisticien pour l’ATP

    A la rencontre de Stéphane Trudel, statisticien pour l’ATP

    Depuis quinze ans, Stéphane Trudel s’occupe des statistiques affichées à l’écran pendant les matchs de tennis. Son interview est le deuxième volet de notre enquête sur les statistiques.

  • La We are Tennis Fan Academy, des supporters qui détonnent

    La We are Tennis Fan Academy, des supporters qui détonnent

    Ecole pour fan de tennis, la We Are Tennis Fan Academy de BNP Paribas donne de la voix pour mettre l’ambiance au BNP Paribas Masters. Immersion parmi ces fans qui font trembler les gradins des matches de tennis. 

  • A la découverte de la régie du BNP Paribas Masters

    A la découverte de la régie du BNP Paribas Masters

    Pour le BNP Paribas Masters, c’est l’année du renouveau. Une nouvelle enceinte…mais aussi nouveau show d’entrée des joueurs. Nous nous sommes plongés dans les coulisses de la réalisation de l’animation pré-match, qui promet au spectateur d’aller, dès la sortie des vestiaires, à la rencontre des joueurs.

  • On a rencontré Vincent, le supporter fou des joueurs français

    On a rencontré Vincent, le supporter fou des joueurs français

    Chaque année, Vincent Goupil, 56 ans, s’égosille au BNP Paribas Masters et à Roland-Garros, pour soutenir les joueurs français. Suscitant les rires ou les agacements, ses encouragements stridents le rendent incontournable. Interview éclair, entre deux échanges. Si vous avez déjà assisté à un match d’un joueur français à Roland-Garros ou à Bercy, vous l’avez sûrement croisé.

  • Coupe Rogers : de l’art de sécher un court en dur

    Coupe Rogers : de l’art de sécher un court en dur

    Alors que la chaleur a perturbé l’US Open, il est possible que la pluie s’invite à Flushing d’ici la fin du tournoi. Sur dur, les bâches sont rarement de la partie. A la Coupe Rogers, où la surface est similaire, nous avons tenté de comprendre comment s’effectuait le séchage des courts.