728 x 90

A l’US Open, trois journalistes sur quatre sont des hommes

Sur les tournois de tennis, les journalistes qui couvrent les résultats sont en majorité des hommes. Un constat qui se vérifie cette année à l’US Open, chiffres à l’appui.

Serena Williams en 2011 (Crédits : James Boyes)

Serena Williams en 2011 (Crédits : James Boyes)

REVUE DE PRESSE – Journaliste pour le site Five Thirty Eight, propriété de la chaîne ESPN, Carl Bialik a publié un article sur la place des femmes dans le monde du tennis et le constat qui en ressort n’est pas très positif. « Les journalistes qui couvrent l’US Open sont en majorité des hommes » regrette Carl Bialik. Ainsi, sur les 1500 personnes qui ont reçu une accréditation pour l’édition 2016 du tournoi américain, équipes de diffusion incluses, 73% ont choisi « Monsieur » comme titre de civilité à faire apparaître sur leur laisser-passer. Une information requise auprès du porte-parole de l’US Open. La semaine dernière, le journaliste s’est aussi amusé à compter les personnes qui occupaient les espaces de travail dans le tournoi et « 78% des personnes étaient des hommes ».

Dans son long et intéressant article, Carl Bialik donne la parole à plusieurs journalistes qui couvrent le tennis, parmi lesquels la journaliste française Carole Bouchard. Pour souligner ce paradoxe, le journaliste rappelle d’ailleurs que si peu de femmes couvrent le tournoi, le tennis américain est en forme grâce à ses joueuses. « Serena Williams a remporté 22 tournois du Grand Chelem et sa soeur, Venus Williams, en a remporté sept, rappelle t-il. En revanche, chez les hommes, aucun Américain du tableau masculin n’a atteint une demi-finale de tournoi majeur. » Le journaliste souligne également l’impact que Serena Williams a eu depuis des années sur le tennis américain. A noter que l’Américaine vient de dépasser Roger Federer et Martina Navratilova au nombre de victoires en tournoi du Grand Chelem.